Le Point De Vue De Nicolas Minassian

Comment faire page de sortie de maternité

La partie ouverte de la ville présentait le quartier sacré. Presque dans chaque hôtel particulier se trouvant de deux côtés de la rue, il y avait des locaux pour le départ du culte, comme témoignent les objets trouvés là rituels

(Par exemple, les récipients spéciaux) et la structure des pièces avec la cuisine et la fenêtre sortant au local, où s'installait le festin rituel. Dans tels ensembles du mur étaient ornés des fresques pittoresques parfaitement gardées avec les représentations des rites.

Dans la maison appelée comme les archéologues comme le Sanctuaire des Dames (selon la représentation aux murs des femmes élégamment habillées), dans deux pièces sur le premier étage, probablement, s'accomplissait la fête de l'offrande à la déesse des nouveaux vêtements. Sur un des murs de la pièce on représente incliné au salut, la dame beaucoup fardée et élégante, évidemment âgé. Elle tend autre, étant assis, à la femme - il est évident, la déesse - une nouvelle jupe plissée. D'autre part vers ceux-ci se dirige la troisième femme, qui porte par "la nouveau-née" encore un cadeau - le collier. Tout le rite se passait sous le rideau céleste de la nuit, qui est représenté au mur et est décoratif : bleu des astérisques sont suspendus sur les cordons couverts des perles rouges.